Projets

Flux de Salmonelles - Les flux de salmonel à l'interface côtier : origine, devenir et détection rapide des Salmonelles dans les eaux, sédiments et les coquillages

Coordination

Philippe LEBARON Université Pierre et Marie Curie - Paris VI Laboratoire d’Océanographie Biologique de Banyuls

Partenaires

Université Pierre et Marie Curie - Paris VI , Centre National de Recherche Scientifique

Description du projet Du jeudi 1 janvier 1998 au samedi 1 juillet 2000

Ce projet fait suite à une étude préliminaire réalisée sur le littoral Méditerranéen. Il a pour objectif d'identifier les différents types de réservoirs de Salmonelles sur le bassin versant du Tech et de relier ces réservoirs aux différents sérovars de Salmonelles identifiés en aval du Tech et en zone littorale. Il a également pour objectif d'identifier l'effet des techniques d'épuration employés par les stations dépuration riveraines sur la dynamique et la diversité des sérovars de Salmonelles apportés par leurs effluents. Cette étude doit permettre de comprendre le comportement des différents sérovars dans l'environnement et de relier leur présence aux multiples réservoirs localisés sur le bassin versant. Ce projet doit permettre 1/ d'identifier quels sérovars survivent le mieux (si des différences existent) dans l'environnement aquatique fluviatile puis marin et 2/ de développer une méthode alternative à la mise en culture pour une détection rapide des Salmonelles dans les milieux aquatiques et dans les coquillages. Ce développement est aujourd'hui un élément essentiel du contrôle sanitaire et un enjeu majeur compte tenu des délais actuellement requis pour la quantification et l'identification des Salmonelles (5 jours). La recherche de cryptosporidium sera également réalisée en raison de la densité des élevages bovins sur le bassin versant.

Cartographie du projet

Le projet en images

Aucune image n'est encore associée.