Projets

COGERON - Organiser la cogestion des récifs et lagons à forte valeur patrimoniale en Nouvelle-Calédonie

Coordination

Marc LEOPOLD Institut de Recherche pour le Développement Biocomplexité des écosystèmes coralliens de l'Indo-Pacifique

Partenaires

Institut de Recherche pour le Développement

Description du projet Du vendredi 21 décembre 2007 au mardi 21 décembre 2010

Le projet COGERON vise principalement à accompagner les changements attendus sur le lagon et les ressources de la zone Voh-Koné-Pouembout (VKP) en province Nord de Nouvelle-Calédonie, suite au développement du projet minier Koniambo, en favorisant la participation des acteurs locaux dans la gestion de ces changements. Les services gestionnaires de la province Nord attendent notamment du projet des réponses pour éviter les conflits d’usages sur la zone maritime. Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2008, l’île d’Ouvéa constitue le site d’étude du projet en province des îles Loyauté mais a été marginalisé.
Globalement, le projet a développé un ensemble d’opérations connectées les unes aux autres sur les trois axes thématiques définis : la formalisation des enjeux de gestion, la mise en place d’un programme de suivi des systèmes socio-écologiques, et la formalisation juridique et organisationnelle d’une cogestion des récifs et lagons. Ces axes ont été inégalement développés pour des raisons financières inscrites ou non dans le montage budgétaire prévisionnel ; l’axe juridique souffre ainsi d’un certain retard. Par ailleurs, les partenaires du projet ont volontairement travaillé sur des questions qui se sont manifestées en cours de projet, afin de bénéficier de la mobilisation de certaines catégories d’acteurs. Cette dynamique a engendré des actions non planifiées dans le calendrier prévisionnel de départ, mais jugées pertinentes dans le contexte général du projet.
Les actions ont été principalement localisées sur la zone VKP. Le panorama des acteurs, des sites et des thématiques concernés montre que les enjeux de gestion sur la zone maritime sont riches, bien que le projet se concentre sur les questions halieutiques de gestion. Les diverses opérations ont toutes été abordées sous un angle pluridisciplinaire au sein du comité d’orientation, et cette approche a été très instructive et positive. Un effort particulier a été effectué pour la coordination des opérations en interne et avec d’autres projets relevant de thématiques complémentaires, ainsi que sur la diffusion d’informations au public via les médias, des restitutions publiques et divers supports. L’implication des collectivités provinciales, des acteurs coutumiers, des pêcheurs et des opérateurs privés majeurs a été spécifiquement recherchée et doit être poursuivie. La valorisation scientifique des premiers résultats est également envisagée.
Le projet conserve sa ligne directrice, qui a consisté en 2008 à améliorer la connaissance du système, et à renforcer les initiatives de gestion jugées intéressantes. Les actions 2009, qui correspondent à une montée en puissance du projet sur la zone VKP, poursuivent également ces deux objectifs de manière équilibrée, en veillant à tenir compte des résultats disponibles et à bien les articuler. La dernière année du projet devrait être consacrée plus spécifiquement à la mobilisation des acteurs, à la mise en débat des résultats et à l’organisation de la gestion proprement dite, en réduisant l’effort sur la collecte de données.

Cartographie du projet

Le projet en images

Aucune image n'est encore associée.