Projets

PAMPA - Indicateurs de la performance d'aires marines protégées pour la gestion des écosystèmes côtiers, des ressources et de leurs usages

Coordination

Dominique PELLETIER Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la Mer Ecologie et Modèles pour l'Halieutique

Partenaires

Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la Mer

Description du projet Du mardi 26 février 2008 au samedi 26 février 2011

Les AMP sont actuellement considérées comme un instrument privilégié pour la gestion durable des écosystèmes côtiers et de leurs usages ; la ratification de plusieurs conventions internationales témoigne des engagements pris par les états, y compris par la France, concernant la création d’un réseau global d’AMP avec obligation de fournir des indicateurs permettant d’évaluer l’efficacité des politiques de gestion des AMP, notamment en matière de conservation de la biodiversité et d’utilisation durable des ressources halieutiques.
L’objectif du projet est de construire et tester des indicateurs portant sur les écosystèmes, les usages et la gouvernance, pour évaluer la performance de systèmes de gestion des écosystèmes côtiers incluant des Aires Marines Protégées (AMP). Le projet est développé en étroit partenariat avec plusieurs AMP françaises : les Réserves Naturelles des Bouches de Bonifacio, de Cerbère-Banyuls, de la Réunion, de St Martin, le Parc Marin de la Côte Bleue, le Cantonnement de Pêche du Cap Roux, les AMP de la Province Sud de Nouvelle-Calédonie et le projet de Parc Naturel Marin de Mayotte. L’Agence des AMP et l’Initiative Française pour les Récifs Coralliens (IFRECOR) sont des partenaires essentiels du projet.
Dans ce projet, on développe une démarche de construction et de validation des indicateurs qui tient compte des objectifs et actions de gestion, des moyens logistiques de suivi des AMP et de la qualité des indicateurs qui peuvent être obtenus à partir des données de suivi, et ce afin que les indicateurs retenus puissent servir d’outil d’aide à la gestion des AMP. La démarche est déclinée dans tous les sites, dans l’optique de valider les indicateurs par une application à plusieurs contextes. La mise en œuvre du projet a nécessité de définir des formats de données, référentiels et une base de données multithématique (biodiversité, usages, gouvernance), des outils de calcul et de représentation des résultats, des protocoles harmonisés de collecte des données. Ces outils sont opérationnels. De nombreuses données ont été collectées sur les usages. La suite du projet consiste à confronter les calculs d’un site à l’autre ; à construire les grilles de lecture des indicateurs en fonction des objectifs ; à valider les indicateurs en tant qu’outil d’aide à la gestion, puis à délivrer des recommandations en matière de protocole, d’interprétation et d’utilisation des indicateurs.
A chaque étape du projet, les discussions entre scientifiques et gestionnaires sont nécessaires.

Cartographie du projet

Le projet en images

Aucune image n'est encore associée.