Projets

CAMADAPT - Adaptation aux changements globaux dans la Réserve de Biosphère « Camargue Grand delta »

Coordination

Laurence NICOLAS Université de la Méditerranée Aix Marseille II Dynamique Ecologique et Sociale en Milieu Déltaïque

Partenaires

Parc Naturel Régional de Camargue, SARL Ressource, Centre National de Recherche Scientifique, Université de Montpellier 2, Université d'Aix-Marseille, Tour du Valat, Syndicat Mixte pour la Protection de la Camargue Gardoise, Centre de Recherche et d’Enseignement de Géosciences de l’Environnement (CEREGE), UM 34 CNRS, Centre d'Etudes Juridiques d'Urbanisme (CEJU) - Groupe d'études et de recherche en droit immobilier, de l'aménagement, de l'urbanisme et de la construction (GREDIAUC) - EA 2187, Equipe DESMID - Étude des Structures, des Processus d'Adaptation et des Changements de l'Espace (ESPACE) UMR 7300-CNRS, Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive (CEFE) - UMR 5175-CNRS

Description du projet Du jeudi 26 août 2010 au mardi 26 août 2014

Ce projet se concentre sur les capacités d'adaptation de la société et de son système de décision face aux changements qui affectent le littoral et le territoire camarguais. La Camargue forme un système où les dimensions biogéographiques et sociales sont en étroite interaction. Les forçages sur le littoral par l’élévation du niveau de la mer, l'érosion du littoral et les aménagements humains (développement industriel à l’Est et urbain à l’Ouest, protections « lourdes » du littoral) obligent à questionner l'évolution actuelle et future des modalités régulatrices de l'interaction homme-nature dans ce système face à des changements qui affectent aussi bien le système de production que les identités territoriales, la structure foncière et l'ensemble des connaissances et représentations à partir desquelles on habite, travaille et produit en Camargue. L’adaptation à la vulnérabilité croissante du littoral face au recul du trait de côte sera examinée en croisant les approches géomorphologique et juridique et l’étude des connaissances et représentations vernaculaires afin de questionner les options de gestion. D’autre part, la vulnérabilité du système camarguais et de son interface terre-mer sera abordée à partir de l’étude par les sciences sociales (histoire, anthropologie et sociologie) des connaissances, représentations et pratiques impliquées dans la production d’adaptations. On intégrera l’étude des arènes publiques extérieures à la gouvernance ainsi qu'une formalisation des ressources conceptuelles mobilisables dans la recherche d'adaptations à une modélisation participative des submersions fluviomarines et de leurs effets. Celle-ci, par un modèle SMA, impliquera des approches écologique, hydrologique et géographique autour d’une gestion intégrée de la zone côtière et de la ressource en eau. Le déroulement participatif de la modélisation fera lui-même l’objet d’une analyse sociologique. L'objectif du projet est d'augmenter la réflexivité des modélisations et de les accompagner au mieux d'une connaissance des logiques sociales et politiques à l'œuvre dans l'évaluation d'options de gestion.

Cartographie du projet

Le projet en images

Aucune image n'est encore associée.

Infos liés au projet

Aucun document n'est encore associé.