Projets

PROCODYF - Propriété, conflits et dynamiques foncières sur le littoral : les grands domaines et le camping-caravaning sur parcelles privées

Coordination

Clotilde BUHOT Chargée de recherche Association des Etudes Foncières

Partenaires

Institut du Développement Durable et des Relations Internationales, Université de Bretagne Occidentale, Université de la Rochelle , Association des Etudes Foncières, Université de Grenoble, Centre National de Recherche Scientifique, Conservatoire du Littoral, Littoral, Environnement, Télédétection, Géomatique - Brest (LETG-Brest), Géomer, UMR 6554 CNRS, Politiques publiques, ACtion politique, TErritoires (PACTE), UMR 5194-CNRS, LIttoral ENvironnement et Sociétés (LIENSs) - UMR 7266-CNRS, Solito- Centre de Recherches Historiques de l'Ouest (CERHIO) - MR 6258-CNRS

Description du projet Du vendredi 20 novembre 2009 au dimanche 20 novembre 2011

Il s'agit dans cette étude de prolonger la réflexion sur les dynamiques foncières (notamment la propriété) et leur intérêt en tant que révélateur original des conflits et dynamiques des sociétés. Les questions relatives à la propriété foncière apparaissent notamment comme un point nodal des politiques d'aménagement et de planification. Si l'on admet que malgré les définitions plus ou moins expensives, le littoral est un espace physiquement limité, alors les questions d'accès au foncier en particulier y constituent un enjeu central qui reste cependant peu étudié en tant que tel. La valeur heuristique d'une telle approche sur le littoral n'en est que plus important. Quelles formes prend la propriété foncière sur le littoral, dans ses dimensions sociales, politiques, juridiques et spatiales? L'analyse de ces formes sociétales de la propriété foncière, à travers les pratiques et représentations qu'elle véhicule, doit apporter un éclairage original sur le processus en cours sur le littoral et permettre un retour sur les politiques d'aménagement mises en oeuvre.

Cartographie du projet

Le projet en images

Aucune image n'est encore associée.