Projets

RAD2BREST - Modélisation et scénarisation des activités humaines en rade de Brest

Coordination

Françoise GOURMELON Université de Bretagne Occidentale Géomer : Littoral, Environnement, Télédétection, Géomatique

Partenaires

Conseil Régional de Bretagne, Université de Bretagne Occidentale, Brest Métropole Océane, Agrocampus Ouest, Centre National de Recherche Scientifique, Terra Maris, Comité Départemental des Pêches Maritimes et des Elevages Marins du Finistère, Comité Local des Pêches Maritimes et des Elevages Marins du Nord Finistère, Parc Naturel Régional d’Armorique, Pays de Brest, UMR M_101 AMURE Centre de droit et d’économie de la mer, Littoral, Environnement, Télédétection, Géomatique - Brest (LETG-Brest), Géomer, UMR 6554 CNRS, Institut de Recherche de l'École navale (IRENav), LEMAR UMR 6539 CNRS, UMR ESE , Laboratoire d’Informatique Agrocampus-Ouest

Description du projet Du lundi 16 novembre 2009 au vendredi 16 novembre 2012

Ce projet a pour but de modéliser et de scénariser les activités maritimes : leur déroulement dans le temps et l’espace, le savoir porté par les acteurs, leur relation à la ressource. La modélisation est utilisée comme cadre conceptuel favorisant la connaissance d’un système complexe, l’échange de points de vue et le partage des connaissances entre acteurs d’un territoire aux enjeux divers.
La rade de Brest est choisie comme site expérimental du fait de ses caractéristiques physiques et anthropiques et des multiples enjeux dont elle fait actuellement l’objet (maintien et développement des activités, aménagement, conservation).
Dans un premier volet de l’étude, l’évaluation des services écosystémiques en milieu marin est mise en oeuvre sur la base d’une enquête réalisée auprès d’experts scientifiques locaux. Elle révèle que les services écosystémiques les plus importants sont ceux qui renvoient aux valeurs de non-usages.
Dans un second volet concernant la modélisation du déroulement des activités maritimes encadrées en rade de Brest, une typologie détaillée recensant 51 activités est établie. Leurs territoires et calendriers de pratiques potentiels sont documentés. Pour y parvenir, diverses données sont mobilisées et une méthode originale de cartographie à dires d’acteurs est opérationnalisée. L’ensemble des données géographiques, environnementales et socio-professionnelles, est structuré au sein d’une Base d’Information Géographique et Temporelle (BIG-T), parmi lesquelles plusieurs couches inédites concernant les habitats subtidaux et les activités maritimes encadrées, accessibles à l’issue du projet via une plateforme web. Les données temporelles et quantitatives associées aux territoires de pratiques sont exploitées pour modéliser les interactions intervenant à différents pas de temps et sous différentes conditions environnementales. L’exploitation de la BIG-T sert de support non seulement à la simulation du déroulement des activités maritimes à un pas de temps quotidien sur une année test, mais aussi à la simulation de scénarios exploratoires à dires d’acteurs. Proposés lors d’un atelier de géoprospective par les représentants des principales scènes de gestion et d’un groupe professionnel, ils permettent de discuter du devenir de la rade de Brest en fonction de plusieurs options de gestion, des possibilités de la démarche dans différents cadres opérationnels et d’affiner les besoins des acteurs locaux en termes d’informations géographiques.
Dans un troisième volet du projet, un cas d’application est consacré aux pêcheurs à la drague à la coquille, à leurs savoirs et pratiques et à la relation entre leur activité et les habitats benthiques. Il mobilise deux approches originales de modélisation, qualitative par graphes cognitifs, quantitative par modélisation multi-agents.
Les perspectives du projet sont nombreuses parmi lesquelles le transfert de la BIG-T dans un cadre opérationnel comme support à la planification et à la concertation, son couplage avec des modèles dynamiques des ressources benthiques, la pérennisation des données acquises sur le thème des activités humaines en rade de Brest au sein de la Zone Atelier Brest-Iroise (http://www-iuem.univ-brest.fr/zabri/fr/Projet/theme-2) et l’étude de l’usage de l’information géographique dans le processus de GIZC.

Cartographie du projet

Le projet en images

Aucune image n'est encore associée.