Projets

SURCOTE - Subir, réagir et s'adapter aux changements globaux : l'exemple de la côte des havres (Ouest Cotentin, Manche Occidentale)

Coordination

Franck LEVOY Université de Caen Basse Normandie Laboratoire Morphodynamique Continentale et Côtière

Partenaires

Agence de l'Eau Seine Normandie, Université de Caen Basse Normandie, Conseil Général de la Manche, Université de Lille 1 - Sciences et Technologies, Conservatoire du Littoral, Mairie de Blainville, SMP Coutances, Direction Départementale de l'Equipement, CREC – Station Marine, Laboratoire MORPHODYNAMIQUE CONTINENTALE ET COTIERE (M2C) - UMR CNRS 6143, LUSAC – ESIX, Laboratoire d'Océanologie et de Géosciences (LOG) UMR CNRS 8187, Géographie Physique de l’Environnement (GEOPHEN) UMR CNRS 6554

Description du projet Du vendredi 20 novembre 2009 au mardi 20 novembre 2012

Le projet LITEAU III « SURCOTE » a pour finalité d’analyser les modes d’évolution de la côte des Havres sur le littoral ouest du Cotentin et de présenter les effets des changements naturels et anthropiques (1950-2010) mis en évidence sur la zone intertidale afin d’en prévoir l’évolution possible à l’échelle des prochaines décennies.
L’objectif est aussi, à partir de la documentation existante, d’observations entreprises pendant la durée du projet et de concertations avec les gestionnaires, de faire la part des effets anthropiques et climatiques sur les changements observés depuis 60 ans. Cette analyse du passé et de l’actuel permet de proposer pour l’avenir, sur des thématiques particulières comme les risques littoraux, un mode de gestion concerté et intégré de cette zone littorale à forte pression anthropique. Ce travail s’appuie sur l’analyse des changements climatiques, sur l’évolution des usages, sur l’étude des phénomènes d’érosion et de sédimentation, sur l’analyse des opérations de poldérisation, d’extractions de sables et de rechargements des plages. Les évolutions des unités bio-géo-sédimentaires ainsi que les impacts sur les espèces endémiques sont étudiés en tenant compte des réglementations et des inventaires patrimoniaux existants.
Une réflexion sur les trajectoires futures de ces éco-socio-écosystèmes, menée de manière concertée avec les acteurs locaux et nationaux de la gestion des côtes, permet le développement de protocoles de suivi transposables aux autres zones littorales sensibles aux changements globaux.

Cartographie du projet

Le projet en images

Aucune image n'est encore associée.