Projets

ROC CONNECT - Connectivité des habitats rocheux fragmentés du Golfe du Lion

Coordination

Katell GUIZIEN Centre National de Recherche Scientifique Laboratoire d'Ecogéochimie des Environnements Benthiques

Partenaires

Parc Naturel Marin de la Côte Bleue , Centre National de Recherche Scientifique, Réserve Naturelle marine de Banyuls-Cerbère , Parc Naturel Marin du Golfe du Lion, Association de Défense de l'Environnement et de la Nature des pays d'Agde, Instituto de Ciencias del Mar , Université de Bologne

Description du projet Du jeudi 31 janvier 2013 au dimanche 31 janvier 2016

L’objectif de ce projet est de quantifier la connectivité potentielle des populations des différentes espèces présentes dans l’habitat rocheux fragmenté du Golfe du Lion (de Marseille au Cap de Creus) et son rôle dans la persistance régionale de ces espèces. Ce projet vise à apporter des bases scientifiques aux actions publiques concernant la mise en place d’une trame bleue marine entre les aires marines protégées (AMP) existantes du Golfe du Lion (Parc Marin de la Côte Bleue, site natura 2000 « posidonies du cap d'Agde », Parc Marin du Golfe du Lion, Réserve Naturelle Marine de Cerbère-Banyuls, Réserve Naturelle du Cap de Creus) et repose sur une collaboration étroite entre les scientifiques du projet et les gestionnaires de ces AMP.
L’originalité de ce projet réside dans son articulation entre l’utilisation de simulations numériques de la dispersion larvaire des espèces et l’expérimentation ciblant trois espèces de l’ordre des gorgonaires (Corallium rubrum, Paramuricea clavata et Eunicella singularis) afin d’estimer les capacités de mobilité des larves. La qualité des estimations de la connectivité de ces espèces sera évaluée après projection dans un modèle de dynamique de métapopulation face à des observations de terrain de la structure démographique et génétique des populations du Golfe du Lion.

Cartographie du projet

Aucune cartographie n'est encore associée.

Le projet en images

Aucune image n'est encore associée.