Projets

SOLTER - Quelles solidarités territoriales et quelles stratégies pour la résilience du littoral à la submersion marine

Coordination

Hélène REY-VALETTE Laboratoire montpellierain d'Economie Théorique et Appliqué

Partenaires

CIRAD, Institut National de la Recherche en Agronomie , Bureau de Recherches Géologiques et Minières , Centre National de Recherche Scientifique, Université Paul Valéry Montpellier 3, Université de Montpellier 1, Montpellier SupAgro, Entente Interdépartementale pour la Démoustification, Société INEA, Direction Régionale de l'Environnement de l'Aménagement et du Logement Languedoc-Roussillon, Préfecture de l'Hérault

Description du projet Du jeudi 31 janvier 2013 au dimanche 31 janvier 2016

L’objectif de ce projet est d’explorer les modalités de mise en œuvre de politiques sans regret permettant d’anticiper le recul stratégique en tenant compte des perceptions des populations de façon à renforcer l’acceptabilité de ces mesures et à identifier les possibilités de financement privé dans un contexte de raréfaction des budgets publics. Il s’agit en particulier, d’identifier des outils financiers et/ou règlementaires innovants permettant de financer des actions d’aménagement, des mesures de compensations financières en veillant à l’équité des contributions au sein de la population en fonction des niveaux d’implication et des solidarités territoriales existantes. Ces solidarités seront étudiées à travers deux séries d’enquêtes couplées à des expériences d’économie expérimentale dans des communes spatialement distribuées perpendiculairement à la côte selon un gradient d’éloignement progressif mer/terre. Ces perceptions et comportements individuels seront rapprochés d’un diagnostic des solidarités terre-mer mené sur quelques sites exemplaires en termes écologique, économique, social et institutionnel. Notamment, il s’agira d’étudier les solidarités écologiques au niveau des infrastructures écologiques de protection (plages-dunes-zones humides), la structure des flux économiques et des solidarités sociales et comment ces flux s’articulent avec l’échelle des cellules sédimentaires et avec celle des dispositifs institutionnels de gouvernance. A partir de ces nouvelles connaissances, ce projet permettra d’identifier dans le cadre d’une démarche de prospective participative comment les acteurs locaux s’approprient ces outils, comment ceux-ci font évoluer leur perception de l’aménagement de leur territoire et quelles mesures sans regret ils imaginent pour initier de bonnes pratiques facilitant la mise en place de politiques de recul à plus long terme.

Cartographie du projet

Aucune cartographie n'est encore associée.

Le projet en images

Aucune image n'est encore associée.